1 ERE ADHESION  SAISON 2021
Les médailles de ce week-end ont inspiré Thierry JAMIN
 
Les médailles de ce week-end ont inspiré Thierry JAMIN23-02-2021

Les médailles de ce week-end ont inspiré Thierry JAMIN

 

Une tornade haut les cœurs pour ses résultats hivernaux probants

 

Le locus n'est pas un motus operandi mais un motif de satisfaction et d'engagement comme nous avons pu le voir sur les chaine dédiée ce weekend où nos oranges ont réellement fait étalage de leur classe et de leur préparation, ils étaient à point et nous avons été servis en matière de performances.

Ce n'est pas à un vent de locustes (sauterelles) auquel nous avons assisté, ils se chargent de ravager l'Afrique de l'est.

Alors oui à Salon connu pour ses avions de chasse et son vent homérique qui parfois aide les disques (oh bol quand tu veut bien souffler, Eole emporte moi) tout n'est pas chimérique qui peut prendre une fort belle tournure.

On n'y fait pas salon, on n'y cause pas dans la ruelle de la dernière œuvre littéraire mais on balance, oh pas des insanités ni des racontars mais des engins et avec art , tous les styles sont dans la nature, mais pour voir de loin il faut monter dans la mature , et la maturité leur vient bien et de loin assez tôt comme nous avons pu le constater.

Alors Jona et Antoine n'ont pas connu Actium ( comme Cléopâtre et marc Antoine) mais ont donné dans la pleine action et même application des consignes de leurs coachs et c'est un signe si sur un dernier jet, le meilleur est venu, tout vient à point qui sait attendre ( et même à qui sait tendre le bras et attraper la chance à portée).

Du direct avec de l'émotion, du souffle et du suspens, quoique et finalement une intense satisfaction ( on n'est pas d'accord avec les rolling stones ) avec autant de podiums et de finales.

On était calés mais pas dans les starting-blocs pour soutenir nos jeunes champions espoirs et qui dans la réalité avaient fondé légitimement nos espoirs de les voir revenir sinon couronnés du moins médaillés.

Et puis à Miramas dans un lieu magique certains disent que c'est là qu'on amasse de l'expérience et même plus en forçant son talent et en reculant ses limites pour trouver ses marques.

Alors que ce soit la longueur, le 60 m, le 200 m ou le pentathlon Hilary, Eloïse et Maylis n'ont pas été avares de leurs efforts avec quels résultats oh combien significatifs.

Jouer dans la cour des grands et des grandes n'est pas donné à tout le monde mais l'émotion ressentie en voyant nos espoirs a dopé notre envie de les voir en grand championnat.

Un mot pour les masters qui ont marqué le championnat, Mélina toujours au niveau mondial et Kafétien qui ne renonce pas, j'aimerai connaitre le record de France Master 40 à la longueur, avec 7,53 m il ne doit pas en être bien loin.